CRPF du Limousin, partenaire des propriétaires forestiers

Desserte en forêt et transport du bois

Un élément clé de la gestion forestière

Le transport du bois constitue un élément majeur de la compétitivité de la filière bois. Quels sont les outils permettant d'optimiser la desserte du bois en forêt, puis son transport jusqu'aux lieux de transformation ?

Pourquoi créer un réseau de desserte ?

Depuis la rédaction de documents de gestion jusqu'à l'exploitation de la forêt, en passant par la surveillance phytosanitaire ou les entretiens, toutes les étapes de la vie des peuplements nécessitent de pouvoir accéder aux parcelles dans de bonnes conditions.

C'est pourquoi il est primordial de penser à la desserte des parcelles dès l'installation des peuplements.

Comment concevoir son réseau de desserte ?

Au moment de la conception de son réseau de desserte il est important de ne pas perdre de vue les deux objectifs suivants :

  • accéder à la totalité des parcelles de sa forêt
  • permettre l'évacuation de ses bois sur le réseau public dans de bonnes conditions.

Pour cela divers équipements peuvent être implantés :

 

Les pistes de débardage

Elles viennent en complément des cloisonnements d'exploitation, permettant l'accès aux engins d'abattage et de débardage au sein des peuplements.

Ce sont généralement de simples emprises en terrain naturel qui doivent être conçues de manière à déboucher le plus rapidement possible sur une place de dépôt. En effet, le rendement des engins de débardage est directement proportionnel à la distance à parcourir.

 

 

 

 

 

 

 

Les places de dépôts

Elément stratégique de la mobilisation des bois, elles doivent être positionnées de manière à desservir un maximum de parcelles forestières. Elles doivent également permettre le chargement et le retournement des camions dans des conditions d'utilisation et de sécurité optimales. Elles doivent donc être empierrées pour permettre le chargement dans n'importe quelles conditions climatiques et deux camions doivent idéalement pouvoir s'y tenir côte à côte afin d'être chargés simultanément et éviter ainsi l'installation d'une grue sur chaque camion. On préconise donc de créer une place de dépôt pour 30 à 70 ha (en fonction des peuplements concernés) et une dimension minimale pour une place de dépôt de 20 x 40 m.

En complément de ces équipements permanents, des places de dépôts temporaires peuvent également être implantées. De structure moins lourde, elles permettent de diminuer la distance de débardage.

 

Dans le cadre des investissements forestiers dans les forêts de production, le propriétaire peut bénéficier de subvention représentant au maximum 50 % (dont 40% Etat+Europe) du montant HT des travaux engagés pour la réalisation des équipements mentionnés.

Pour tout renseignement, contacter les services forestiers de la DDT de votre département.

Actuellement, un dispositif de subventions est en place afin de permettre la création de routes forestières et de places de dépôt. Le taux de subventions peut atteindre 80% (dont 70% Etat+Europe) du montant HT des travaux pour les collectivités à la condition que les projets soient intégrés dans un Schéma Directeur de Voirie et d'Equipement Forestier (SDVEF).

Cependant quelques possibilités de subventions existent (en fonction des enveloppes) également hors SDVEF et pour le renforcement de voiries communales.

Pour tout renseignement contacter les services forestiers de la DDT de votre département.

 

Le transport du bois : un enjeu pour la filière bois

La forêt du Limousin est jeune puisque son implantation date du début du 20ème siècle. Cela se traduit par un manque de tradition et d'infrastructures forestières.

C'est pourquoi, depuis 1985, l'Etat, grâce aux services forestiers de la DRAAF, a engagé une politique d'envergure pour équiper les massifs forestiers du Limousin. Ce sont plus de 314 Schémas Directeurs de Voirie et d'Equipement Forestiers (SDVEF) qui ont été étudiés et ont conduit à la réalisation de plus de 1 500 km de routes forestières.

Cette action est aujourd'hui complétée par la mise en place d'une étude technique et d'une animation dans le cadre des Plans de Développement par Massif (PDM). Ce programme prévoit, sur des territoires homogènes, de réfléchir à la desserte d'un point de vue global.

Ces deux programmes ont pour objectif la réalisation ou le renforcement des voies d'accès aux massifs forestiers. Outre les places de dépôts déjà mentionnées, les autres équipements concernés sont les suivants :

 

Les routes forestières

Elles peuvent appartenir à des forestiers privés ou plus généralement au domaine privé des communes. Ces routes, empierrées et idéalement goudronnées dans les zones de pente, doivent être suffisamment calibrées pour permettre le passage de camions de bois. Ces camions doivent également pouvoir se croiser sur certaines portions de ces routes forestières. La largeur minimale de ces routes est donc de 4m (comprenant la bande de roulement et les fossés), en évitant au maximum les pentes et en prévoyant des évacuations d'eau, principal agent destructeur des routes.

 

Les voies communales

Les voies communales appartiennent au domaine public de la commune. Souvent étroites et d'entretien coûteux pour le budget des communes, elles doivent être épargnées autant que possible dans la conception d'un schéma d'aménagement routier. Lorsque cela s'avère inévitable, les voies communales retenues devront faire l'objet d'un renforcement en vue de leur mise en conformité pour le passage de grumiers.

 

 

 

Le saviez vous ?
Le poids total roulant autorisé (PTRA) pour le transport de bois ronds est (arrêté du 29 juin 2009) de 48 tonnes (5 essieux) ou 57 tonnes (6 essieux) sur les itinéraires dédiés. Le poids à vide d'un grumier est de 15 tonnes auxquelles il faut ajouter une grue de 3 tonnes soit un total de 18 tonnes. Le passage de 48 à 57 tonnes représenterait donc une augmentation de charge utile de 9 tonnes soit plus de 30% de charge utile supplémentaire (de 30 à 39 tonnes).

 

"Transbois" : un dispositif pour le transport du bois en Limousin

Sauf restriction relevant du pouvoir du gestionnaire de la voirie, le tonnage maximum autorisé sur route est de 40 t. Ceci dit, la réglementation prévoit que le transport de bois ronds peut s’effectuer par des ensembles de 48 t pour 5 essieux ou de 57 t pour 6 essieux sur des itinéraires dits dérogatoires fixés par arrêté du Préfet après avis des gestionnaires de voirie (maires, conseils généraux ou Etat). Par ailleurs le bon déroulement de l’enlèvement des bois nécessite l’obtention préalable d’une permission de voirie.

 

La démarche de régulation du transport de bois ronds vise à ouvrir des itinéraires dérogatoires sous réserve d’une demande préalable de l’exploitant forestier. Cette demande est assujettie au respect d’un certain nombre d’engagements dont le dépôt d’une permission de voirie sur domaine public. En outre, elle est encadrée par des moyens de régulation : un "référentiel qualité logistique" qui fixe les bonnes pratiques entre exploitants et transporteurs, la création d’une instance de médiation pour faciliter le règlement des différends entre gestionnaires de voirie et exploitants forestiers et des moyens de contrôle du respect des tonnages transportés et des itinéraires dérogatoires.

Source Direction Départementale des Territoires de la Corrèze

 

Ce dispositif fonctionne depuis 2011 en Corrèze et maintenant dans les 2 autres départemnts du Limousin.

 

Plus d’informations sur : http://www.transbois-limousin.info/

 

MAJ 07/2013

(Pour avoir quelques frissons : http://www.youtube.com/watch?v=OisEeuxBxjk)

CRPF du Limousin - SAFRAN - 2 avenue Georges GUINGOUIN - CS 80912 PANAZOL - 87017 LIMOGES CEDEX 1 - Tél.: 05 87 50 42 00

le saviez-vous?

La filière bois est le deuxième secteur économique du Limousin

Le saviez-vous?
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /htdocs/public/www/mvc-model/php-functions.inc.php on line 15
Accueil > Le développement durable de la forêt > Desserte en forêt et transport du bois